Publié par Cercle Paul Morand

Citations tirées de Misia, la vie de Misia Sert de Arthur Gold et Robert Fizdale. Folio. Gallimard (1980)

 

Misia avait alors quarante cinq ans......et elle continuait à inspirer de l'amour . Parmi ses nouveaux et jeunes admirateurs se trouvaient les poètes Max Jacob, Pierre Reverdy, et Alexis Léger et le diplomate écrivain Paul Morand, dont le père, directeur de l'école des arts décoratifs, avait été un ami du père de Misia. Morand était un jeune homme, mondain, beau , élégant. Son Journal d'un attaché d'ambassade contient de nombreux portraits amusants de Misia. 

Le 22 novembre 1916, Morand après avoir déjeuné avec l'Aga Khan, alla voir Misia, qui ne se sentait pas bien. " comme ça l'ennuie d'être malade chez elle, elle s'est installée au Meurice".....

13 décembre 1916. Eté conduire chez Misia pour l'amuser, le lionceau qu'Hélène a acheté dans une vente de charité. Je trouve Misia couchée au Meurice, je pose le lion sur le couvre- pied ...et il rugit. Misia épouvantée, hurlante, émerge de ses draps en chemise , dans la pièce voisine les chiens de Misia devenus fous de peur, sautent au plafond. Le lionceau s'oublie sur le lit. (note en bas de page Hélène est la princesse Soutzo, une amie de Proust. Elle devient plus tard la femme de Morand). 

29 avril 1917. Lorsque Misia déménagea de son appartement cet été-là, elle donna son aquarium aux Berthelot. Morand trouva  Berthelot en train de l'installer dans le salon; " L'eau coule à flots sur les tapis chinois et descend jusqu'au jardin. Misia doit apporter les poissons demain; Berthelot éponge à quatre pattes. Le rôle d'un diplomate est d'éponger" dit il . 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article