Publié par JH O'Neill

Nombreux sont ceux qui ignorent l’importance de l’œuvre de Paul Morand. Si l’on en croit Georges Place qui a établi une bibliographie très complète de l’écrivain celui-ci a publié cent onze romans, récits, recueils de nouvelles, journaux, participé à trente-deux ouvrages collectifs, rédigé quarante-quatre préfaces, écrit de 1917 à 1972 plusieurs centaines d’articles dans des journaux ou des revues. Ce n’est pas rien. Certes la quantité n’est pas gage de qualité.

Ici ce n’est pas le cas. Pour en être convaincu plongez-vous dans l’œuvre de ce styliste de la veine de Saint-Simon, qu’il considérait comme un de ses maitres, et vous échapperez à l’ennui qui trop souvent baigne notre temps.

Paul Morand, Georges Place, Chroniques des lettres françaises, 1977.

Commenter cet article